RENDEZ-VOUS AVEC… Maurice Strasser

Aikidojournal Interview

Une des marques de fabrique d’Aïkido Journal, ce sont les interviews. Des dizaines d’entrevues ont été réalisées et publiées depuis 10 ans. Leur densité nécessite parfois deux numéros.
Je prends sur cette page le contre-pied des usages d’Aïkido Journal en vous proposant « Rendez-vous avec … ». Vous trouverez dans cette nouvelle rubrique, qui je l’espère vous plaira, de brefs portraits de pratiquants, d’enseignants, d’horizons diversifiés et de niveaux différents. Pour commencer cette série, je vous propose un premier rendez-vous avec Maurice Strasser, enseignant à Puteaux dans les Hauts-de-Seine.


Comment avez-vous connu l’aïkido ?

Avec des copains, nous cherchions un art martial sans compétition.

Depuis combien de temps pratiquez-vous ?

30 ans.

Dites-nous en quelques mots ce que vous apporte la pratique.

Au début, de la discipline, j’ai appris à me maîtriser. J’ai appris à être avec l’autre, à garder le contact. C’est une façon de vivre, mettre en pratique des principes d’aïki qui deviennent des principes de vie.

Qu’aimez-vous le plus dans l’aïkido ?

L’enseignement, les relations avec les autres pratiquants, avec les élèves. J’aime amener les gens vers quelque chose, les tirer vers le haut, leur apporter du bien-être.

Quels sont vos loisirs ou vos passions autres que l’aïkido ?

Mon métier, je suis bijoutier joaillier.

Comment vous décririez-vous en trois mots.

Impulsif, généreux, bienveillant.

Ou aimez-vous aller lorsque vous partez en vacances ?

A la montagne.

Quels sont vos principaux objectifs ?

Pratiquer encore longtemps, me sentir bien, pouvoir grandir avec les autres, continuer à enseigner.

Avez-vous quelque chose à dire à vos partenaires de pratique ?

Allez le plus possible vers ce dont vous avez le plus besoin pour vivre. Ce qui nous amène à la nécessité de définir nos besoins.

Souhaitez-vous nous dire autre chose à propos de vous (votre caractère, votre philosophie de vie, votre parfum de glace préféré) ?

J’aimerai apprendre à jouer d’un instrument de musique et plus précisément l’accordéon !

Avez-vous une citation favorite ?

J’en ai deux : « cousu deux fois tient mieux », c’est un proverbe alsacien et « une chose après l’autre », c’est également un proverbe alsacien.

Merci Maurice,

Merci à vous !

© Copyright 1995-2017, Association Aïkido Journal Aïki-Dojo, Association loi 1901